Bulletins

EVALUATION-BULLETINS

Les interrogations :

Les tests ou interrogations que les parents doivent à chaque fois signer, sont toujours cotés par des notes chiffrées, par exemple, sur 10, sur 20,… .Soulignons que les interrogations doivent être rendues par les professeurs : l’élève – et donc ses parents – sont responsables de la conservation des documents à la maison jusqu’au moment où ils seront réclamés par l’école. Ces documents doivent rester dans une farde qui restera donc au domicile de l’élève. Les parents doivent apporter cette farde aux réunions de parents indiquées au calendrier.

Les fiches de bulletin de branches :

Depuis l’année scolaire 2010-2011, nous sommes passés à un bulletin informatisé géré par le logiciel BulréZo. La philosophie de l’évaluation ne change guère : le système restera basé sur des points s’additionnant tout au long de l’année.

Pour la plupart des cours, vous recevrez un bulletin détaillé pour votre enfant aux quatre périodes suivantes : Toussaint, Noël, Pâques et Juin.
bul-detaille

Un bulletin synthétique reprenant les cotes des différentes périodes précédentes et un rapport de compétences seront joints à Noël, à Pâques et en fin d’année.

bul-synthetique

Enfin, un bulletin supplémentaire en janvier pourra aussi être envisagé dans le cas de récupérations (de la 1ère à la 4ème).

Les cotes seront notées sur 100, avec un coefficient multiplicateur sous chaque période et bilan. L’ensemble sera pris en compte pour déterminer la réussite.

Les récupérations de janvier (de la 1ère à la 4ème) décidées à Noël par chaque conseil de classe seront notées également sur 100 et s’additionneront au total de l’année.

Quelques explications propres à chacun des degrés ou années (pdf) :
Degré 1
Degré 2
Degré 3 (5ème)
Degré 3 (6ème)

Le système de notation appliqué :

L’établissement pratique une évaluation formative et une évaluation certificative qui sont exprimées en points et en pourcentage. Le mode de notation est développé et mis à jour sur les bulletins détaillés. Les notes correspondant à moins de 50 % sont des notes d’échec.

La fonction formative implique le « conseil » et vise à informer l’élève de la manière dont il maîtrise les apprentissages et les compétences. L’élève peut ainsi prendre conscience d’éventuelles lacunes et recevoir des conseils d’amélioration. Cette fonction de « conseil » est partie intégrante de la formation ; elle reconnaît à l’élève le droit à l’erreur. Les observations ainsi rassemblées ont une portée indicative. Ces observations sont réalisées à l’occasion de tests oraux, de devoirs, de préparations à domicile, de travaux de groupe…

Les élèves sont en droit d’obtenir leurs travaux corrigés (bilans, devoirs, interrogations …) et la communication de leurs résultats dans un délai raisonnable (lié à la correction en classe). Le sens et le but de cette évaluation par le professeur est d’ouvrir un espace de dialogue avec l’élève pour que celui-ci se construise un jugement personnel, accède à une véritable auto-évaluation référée à des critères pertinents, conscients et convenus.

En aucun cas, l’évaluation formative ne peut mener à attribuer en fin d’année une note finale insuffisante à un élève dont l’évaluation certificative justifie un résultat suffisant.

La fonction certificative s’exerce au terme de différentes phases d’apprentissage et d’éventuelles remédiations. L’élève y est confronté à des épreuves (tests ou Bilans) dont les résultats transcrits dans le bulletin interviennent en même temps que le travail quotidien dans la décision finale de réussite. Les critères en sont fixés clairement dans chaque cours.

Tout au long de l’année, l’évaluation du Conseil de Classe est formative ; elle donne des avis communiqués par le bulletin, elle prépare les rencontres individuelles entre le titulaire, le(s) professeur(s), l’élève et ses parents.
En fin de degré ou d’année, la décision relative à la certification s’inscrit dans la logique de l’évaluation des acquis et des compétences de l’élève tout au long de l’année.

En cours et en fin d’année, pour chaque cours, le résultat est exprimé en points (sur 100).

Lors du Conseil de classe, la pondération attribuée à chaque branche est liée au nombre d’heures de cours par semaine. Les critères de passage à l’année suivante se fondent sur le nombre d’heures d’échecs, sur le résultat global (50 %). Le Conseil de classe prend des décisions qui sont collégiales, solidaires et dotées d’une portée individuelle.
A défaut de consensus, les décisions seront prises à la majorité des voix exprimées par le président du Conseil de Classe (ou son délégué) et les professeurs ayant attribué une note à l’élève. En cas de parité des voix, la décision de réussite est retenue. Les réunions du Conseil de classe se tiennent à huis clos. Tous les membres sont tenus de respecter la confidentialité des opinions individuelles.

Le Conseil de classe fonde son appréciation sur les informations qu’il est possible de recueillir sur l’élève. Ces informations peuvent concerner les études antérieures, les résultats d’épreuves organisées par les professeurs, des éléments contenus dans le dossier scolaire ou communiqués par le C.P.M.S. ou des entretiens éventuels avec l’élève et les parents.

Le Conseil de classe prend ses décisions de réussite ou d’échec en juin pour les cinq premières années du secondaire (pas d’examen de passage).

En 2ème, 3ème, 4ème et 5ème néanmoins, le Conseil peut décider de la réussite et exiger dans certaines branches un test sur des bases requises pour l’année ultérieure. Ce test aura lieu à la fin du mois d’août. L’élève qui n’obtiendra pas une note suffisante (50 %) se verra sanctionné de retenues d’étude jusqu’au moment de la réussite dudit travail.

Comments are closed